Economie Sociale et Solidaire

moisess

 

 

 

PREAMBULE

Dans le contexte de mondialisation et d'accélération des échanges, l'évolution actuelle de la société pousse à privilégier la recherche quasi exclusive de profit immédiat, à focaliser sur l'innovation technologique en occultant l'innovation sociale, à exclure les plus fragiles et les moins formés. L'économie Sociale et Solidaire s'articule autour de ce concept: "l'homme ne doit pas être au service de l'économie mais au contraire l'économie doit répondre aux besoins de l'homme"(cf édito du PROGRESS). Les régions élaborent et partagent unpdf manifeste pour l'économie sociale et solidaire pour une économie respectueuse des personnes, des territoires et de l'environnement.

LE PRINCIPE DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Elle axe son fonctionnement autour de besoins identifiés sur un territoire et vend des services ou produits d'utilité sociale ou d'intéret général dans une gouvernance participative et démocratique pensant une répartition equitable des richesses produites.
Elle réunit ainsi les mutuelles (d'assurance ou de santé), les coopératives de toutes natures (salariés, usagers, entreprises), les associations gestionnaires, les fondations**

L'économie Sociale et Solidaire s'inscrit dans une vision responsable et citoyenne de l'économie, replaçant l'humain au coeur des échanges. Elle est une manière alternative d'entreprendre, elle est une nouvelle façon d'appréhender un marché, elle prend en charge des besoins identifiés sur une localité ou un territoire et produit du lien social, de l'emploi et de l'activité économique.
L'économie solidaire généralement les activités telles que le commerce equitable ou les sociétés coopératives d'interet collectif (le multi-sociétariat), les AMAP (association pour le maintien de l'agriculture paysanne), elle reconnait également les système d'échanges locaux (SEL) et les fiances solidaires (qui prévoit un réinvestissement dans l'objet social).

QUELQUES VALEURS FONDAMENTALES*

- Démocratie, égalité des membres, laïcité  
- solidarité
- responsabilité sociétale des entreprises
- liberté d'action
- utilité et efficacité sociétale                                                                    
- la primauté de l’Homme sur le capital
- epanouissement de la personne humaine
- lutte contre les injustices
- responsabilisation, formation des individus
- utilité economique innovation economique et sociale

QUELQUES REPERES DE POSITIONNEMENT

- l'indépendance vis a vis de l'Etat et des collectivités publiques
- la libre adhésion
- la gestion démocratique interne et l'égalité des membres
- la liberté
- le non profit individuel et la non domination du capital sur le projet
- la production de valeurs économiques et de richesses collectives
- le statut des organisations

voir les critères du PROGRESS (plan régional de développement de l'Economie Sociale et Solidaire adopté en 2007 par le CONSEIL REGIONAL PACA)

QUELQUES CHIFFRES***

Nombre d'établissements employeurs de l'Economie Sociale et Solidaire dans le Var
2573 associations varoises
329 coopératives varoises
117 mutuelles
6 fondations
représentant plus de 8,8 personnes salariées par employeur ESS

26473 salariés soit 10,1% des salariés du département pour une progression de 2,7% par an
22832 equivalents temps plein
soit 574 millions d'euros de salaires bruts distribués.

Les activités liées au secteur social représentent les principaux volumes et parts d'emplois que ce soit à l'échelle régionale ou départementale constituant le premier secteur d'activité, puis, activités financières et d'assurance et éducation et formation ensuite.


*** Extrait du "Panorama et enjeux" édité par la CRESS PACA chiffres de 2007
** Edito Marcelle GAY présidente de la CRESS PACA
* Carnet de route